2320 av. Mont-Royal est, Montréal, QC H2H 1K8

Que surveiller lorsqu’on adopte chez un éleveur?

Voilà une question qui nous est fréquemment posée. Plusieurs options sont disponibles pour les gens désireux d’adopter un animal. Ceci est le premier d’une série d’articles au sujet des options d’adoptions possibles. Voyons donc ensemble quelques points de vigilance à observer lors de l’adoption d’un nouvel animal de compagnie chez un éleveur.

Tout d’abord, il est important de trouver un éleveur dont les chiots sont enregistrés au Club Canin Canadien (CCC ou CKC en anglais) en consultant thepuppylist.ca. C’est le principal bureau d’enregistrement de chiens de race pure au Canada. Pour les chats de race, consultez le bottin des éleveurs sur le site de l’Association Féline Canadienne (AFC).

Ensuite, discutez avec l’éleveur à propos des objectifs de sa lignée. Par exemple, si un éleveur de chiens de berger reproduit sa lignée dans le but de les rendre plus actifs pour les courses d’agilité, et que vous cherchez un chien de maison qui fera très peu de sport, il serait préférable de choisir un autre éleveur. Lorsque vous trouverez l’éleveur dont les objectifs correspondent à vos besoins, il est temps de visiter les lieux AVANT de faire un dépôt sur l’animal. Vérifiez l’odeur et la propreté des lieux. Demandez à voir les parents et observez leur comportement, car celui-ci est génétique en partie. Ne croyez-vous pas qu’un éleveur qui refuse de faire visiter son chenil a peut-être quelque chose à cacher?

Écoutez votre instinct en ce qui concerne les usines à chiots. Si vous avez un doute concernant un éleveur, ne l’encouragez pas en achetant un de ses chiots, même si vous croyez sauver une de ces petites bêtes. Les usines à chiots n’auraient d’autres choix que de fermer leurs portes si personne n’achetait leurs animaux. Vous pouvez contacter la Société de Protection des Animaux (SPA) et leur signaler que vous avez des doutes concernant un éleveur. Non seulement vous sauverez celui que vous trouviez mignon, mais aussi tous les autres animaux qui s’y trouvent.

Vérifiez la couverture offerte pour les maladies virales et congénitales auprès de l’éleveur. Également, demandez quels tests de santé ont déjà été effectués sur les parents et les petits. Normalement, le jeune animal devrait avoir déjà reçu les vaccins et vermifuges requis pour son âge. L’éleveur doit vous remettre un carnet de santé indiquant ces traitements effectués par un médecin vétérinaire. Assurez-vous d’avoir en main un contrat signé indiquant ce que l’éleveur et l’acheteur ont convenu lors de l’achat. Sans contrat, vous et votre bébé animal n’aurez aucune protection. Posez toutes les questions qui vous traversent l’esprit. Un éleveur consciencieux se fera un devoir de s’assurer que tout est clair pour ceux qui adoptent ses petits.

Finalement, un éleveur professionnel s’assurera que le bon chiot ou le bon chaton est attribué au bon acheteur. Plusieurs éleveurs inscrivent maintenant une close indiquant que l’acheteur ne doit pas rapporter son animal à un refuge en cas de pépin, mais bien le retourner à l’éleveur, afin qu’il se charge personnellement de trouver une nouvelle famille adéquate pour l’animal. Choisir un éleveur dont la mentalité se rapproche le plus possible de la vôtre aidera grandement votre projet d’adoption. Soyez vigilant et posez les bonnes questions. Si vous avez un quelconque doute à propos de l’endroit ou de l’éleveur, choisissez s’en un autre en qui vous aurez plus confiance.